Laurie-Anne, optimiste et convaincue pour l’avenir !

Catégorie: 
Actu PVHB

Présidente du PVHB depuis un an, Laurie-Anne Hellio Bordron revient sur cette tumultueuse saison qui va voir notre équipe fanion prendre la route de la Nationale 3. Mais cette pouzaugeaise a le club chevillé au corps, et croit plus que jamais au projet du club. L’équipe première a vécu une saison sportive difficile, mais cela fait partie de la vie d’un club et l’avenir appartient aux audacieux…

 La saison sportive

« Bien sûr, on va finir 11e et descendre en N3, ce qui n’est pas une réussite en soit ! Mais je tiens toutefois à souligner l’état d’esprit des joueurs qui n’ont rien lâché, ont continué à s’entraîner malgré leur travail ou leurs études. Et même s’il y a eu un trou en début d’année 2018, moralement je parle, le groupe est resté sur une bonne dynamique, et on voit que les joueurs sont heureux et fiers de porter notre maillot. De plus, le Comité d’Administration et nos chers supporters ont toujours cru en leur équipe…et y croient encore ! On a vécu des moments durs, mais aussi ceux-ci qui soudent un groupe, et je suis très fière de notre équipe et très heureuse que les supporters restent présents à nos matchs : c’est ça LE vrai esprit pouzaugeais ! ».

Le bilan de sa première saison de présidence

« Je suis arrivée à la présidence du club dans une période compliquée pour moi, car j’étais en train de vendre mon affaire. Mais je ne regrette absolument rien, car on est bien structuré… Je suis au club depuis mes 7 ans : je suis une enfant du PVHB, et j’aurai toujours une attache ici, quoiqu’il arrive dans le futur. A la maison, on vit, mange et respire handball. J’ai vécu la saison aussi difficilement que les joueurs car une bonne moitié de l’équipe sont de vrais amis. Géré une telle institution, avec ses 300 licenciés, n’est pas de tout repos…mais quelle aventure humaine !».

Une saison (probablement) en N3 à préparer

« Sportivement, nous allons certainement descendre en N3. Mais si la FFHB repêche une équipe, on sera prêt ! C’est aussi pour ça qu’il est important de finir, si possible, meilleur 11e des poules de France. Mais bon, on va se préparer à la N3, et se donner les moyens de n’y faire qu’un passage éclair, en montant une formation très compétitive l’année prochaine. Normalement, l’intégralité des joueurs sera à la reprise de l’entraînement début août, et on s’est déjà donné un objectif de deux à quatre recrues, bien ciblées par profil. On a actuellement un effectif de 10 à 12 joueurs pour évoluer en Nationale, c’est trop peu ! Pour cela, on a décidé de se donner les moyens financiers, avec le soutien toujours aussi important de nos partenaires. »

Le PVHB a moyen et long terme

« Déjà, on va renforcer encore un peu plus notre axe de formation, en recrutant un(e) 4e éducateur, en renfort de Jean-René, Romain et Jordan. Et si possible un profil de gars capable de jouer en N1/N2. On prend là un virage important dans l’histoire du club, en intégrant une nouvelle donnée financière pour les joueurs ; l’idée étant donc de faire un passage éclair en N3, même si on sait que certaines équipes nous mèneront la vie dure car tous les clubs se renforcent. Puis très vite jouer les premiers rôles en N2 pour, pourquoi pas, re-prétendre à taper à la porte de la N1 dans quelques saisons ! On a mis un genou à terre, mais c’est par l’ambition que nous nous relèverons ».

Une nouvelle expérience avec le NLA

« Lorsque nous avons organisé la rencontre de LFH en mars dernier, Nantes – Le Havre, j’ai noué quelques contacts et en particulier avec Arnaud Ponroy, président du NLA… Et je viens d’être embauché par le club pour gérer, le développement des partenaires et les grands évènements s’y rattachant. C’est une superbe expérience, surtout que les filles se sont qualifiées pour la Coupe d’Europe ; sans compter que la ville de Nantes recevra des matches, en décembre prochain, de l’Euro féminin de handball ! ».

« Pour conclure sur ces quelques mots, je souhaitais remercier tout le CA, les bénévoles, les joueuses et joueurs du PVHB, les parents et les familles des licenciés, les coachs, nos arbitres qui sont dans l’ombre mais à qui je leur témoigne ma profonde reconnaissance et les félicite de leur engagement, les partenaires et bien évidemment nos chers supporters pour cette saison qui s’achève ce soir.

Dernier match pour nos joueurs, alors s’il vous plait, donnez-leur tout ce que vous avez en énergie pour terminer cette saison sur un bon moment de partage !  Sortez les clap-clap et faites du bruit !  »

 

 

Ils nous font confiance

Pouzauges Vendée Handball - Rue Buffon - 85700 Pouzauges - 06 24 16 02 95Découvrez la Furia Vendéenne