Objectif N2 pour le PVHB : #Épisode 2

Victor rassinoux
Catégorie: 
Actu N3

Quand viendra l’heure du bilan au printemps prochain, alors peut-être faudra-t-il se souvenir de ces vingt dernières secondes… Celles de la fin de match à Saint-Pryvé, théâtre de la seconde journée, où les locaux avaient la balle de match en main, alors que le score était de 25-25. Epilogue d’une rencontre très intense, rythmée par un incessant chassé-croisé au tableau d’affichage entre deux formations qui lorgnaient déjà vers le Nationale 2. Dès le mois de septembre… Car parfois, les bonnes (ou les mauvaises) saisons prennent leur source sur un ballon qui frappe la barre, une décision arbitrale discutable, un arrêt improbable ou une contre-attaque rondement menée !
Ce samedi 15 septembre, il reste donc 20 secondes à jouer, et Saint-Pryvé a la balle de la gagne. Mais une mauvaise transmission vers le pivot donne l’occasion à Sébastien Bazot de relancer très vite sur Victor Rassinoux, parti dans le dos des défenseurs et qui crucifie le gardien à six secondes du buzzer… Avant même un dernier arrêt de notre gardien, resté très concentré malgré l’euphorie.
Le héros-buteur, qui avait déjà égalisé à 23-23 (57e) nous fait revivre l’intensité du moment.

« Déjà, sur le temps mort, on ne s’imagine pas vraiment qu’on va récupérer la balle ; il faut déjà bien défendre pour ramener le nul. Et puis ça part mal, je ne défends pas comme il faut, me fait vite passer, mais Saint-Pryvé perd le ballon au cœur de la défense. Alors je fonce, Seb me voit partir et m’ajuste une passe parfaite dans la course…  Et là, j’ai une ou deux secondes de doute, un sentiment très bizarre : je n’ai pas été hyper en confiance tout le match, et j’ai la balle de match au bout des doigts ! J’ai même, une fraction de seconde, pensé à la donner à Antoine qui est sur le côté. Mais j’attaque le but, sûrement inconsciemment, et j’envoie une praline comme jamais j’ai envoyée… But ! J’entends les copains exulter mais je vois le chrono : il reste six secondes. Je reviens à fond, Saint-Pryvé est déjà en train de faire l’engagement, et le demi-centre tire de la ligne médiane… Je suis derrière lui, dans l’alignement, et je la vois prendre la direction de la lucarne. Ils vont égaliser sur le buzzer, c’est sûr… Mais Seb fait une parade très bizarre, le ballon rebondit devant la cage, et je le vois rouler tout doucement dans les filets… Mais non, il passe juste à côté ! S’en suit alors un grand moment de n’importe quoi sur le terrain avec les copains. Quelle fin de rencontre !!! ».

Ce second succès, en autant de rencontres, nous maintient donc sur la première marche du podium. Pour le moment, seul le RACC Nantes a fait aussi bien. Notre voisin et adversaire du soir, Les Olonnes, sort lui de deux défaites, mais face à des outsiders du championnat : Saint-Pryvé (24-29) et Auray (30-32). Ce qui n’a pas empêché l’ex-pouzaugeais, le bondissant Jérémy Coulon, d’inscrire 12 buts en Bretagne.
Le 27 octobre, nous serons du côté de Libourne pour y disputer le 3e tour de la Coupe de France. Seul rescapé vendéen (avec les féminines yonnaises de Thomas Brémaud), mais aussi de la poule de N3 puisque Auray (26-34 face à Bouguenais) et Bleré Val de Cher (24-29 contre Grand Poitiers) sont tombés le week-end dernier. Une N3 au 3e tour : cela laisse de la place pour envisager une qualification et un 4e tour dans le chaudron face à une N1. Et devinez quoi, coach J-R aurait bien un petit faible pour Angers Noyant ; allez savoir pourquoi ?
Mais il y a d’abord tout le mois d’octobre à passer, trois rencontres de championnat à disputer…et autant d’écueils à éviter !
 

 

pouzauges vendée handball

 

 

Ils nous font confiance

Pouzauges Vendée Handball - Rue Buffon - 85700 Pouzauges - 06 24 16 02 95Découvrez la Furia Vendéenne